Tu seras un lézard, mon fils.

I am the lizard king
I can do anything
The Doors, Celebration of the Lizard King. 1970

J’ai un ami complotiste… non… en fait, j’aimerais que mon ami soit complotiste.  Là c’est mieux.  

Si vous êtes comme moi, enfin vous m’avez compris, vous avez parmi vos gens certaines personnes qui croient à des idées étranges, voire bizarres bizarres.
Cela vous donne l’occasion de faire monter l’adrénaline en fin de repas en croisant le fer sur les sujets qu’ils affectionnent, chérissent, maternent : Big Pharma, la 5G, le 11 Septembre, les Juifs, les masques, les Juifs du 11 Septembre, Bill Gates, le 11 Septembre sans les Juifs… je vous laisse choisir.
En fin de course, épuisé, vous laissez tomber et vous vous faites une règle de ne plus aborder les « sujets qui fâchent ». Pour ne plus parler.
Le Roi du Silence, c’est votre nouveau jeu à table.
Les autres vous trouvent bien calme.

Mon ami malheureusement n’est pas complotiste, il a rejoint une secte donc le nom résonne comme le glas de l’esprit des lumières ; il a rejoint la part de l’ombre, il a mis sa tête dans le terrier du lapin.

Je ne suis pas secte que vous croyez

Le plus proche d’une secte dont je me suis approché, c’est lorsque un harponneur a essayé de me la faire sur la place de la grande ville de la Comté, millésime Guerre du Golfe Episode I.  La veille, je m’étais fait lourdement draguer sur cette même place par un garçon qui, trompé par ma mine d’éphèbe pasolinesque, avait placé en moi des espoirs déçus lors que je bégayais avec le bel accent de cette province : « mais c’est les filles que j’y aime moi » et donc (suivez !) je ne m’étais pas laissé avoir par le vendeur de «  sciences la tête à toto-logie » , pensant qu’il en voulait à mon glabre torse alors que c’était seulement la puissance insoupçonnée de mon cerveau et les fonds de mon portefeuille qui l’émoustillaient.

Mon ami est Q. Pas culcul non (j’aime l’humour, la finesse, Bigard et Ruquier, je suis Français moi !)… il est QAnon.  Et là vous me dites «  Mais c’est quoi QAnon ? »  (C’est drôle prononcé à haute voix parce qu’on dit « couanone » comme me l’a fait remarquer l’un de mes camarades de lutte récemment). Et si vous aimez l’humour, la bonne blague, vous allez être servi par ce qui va suivre.

Q pour ma génération, qu’on alignera contre un mur un jour parce qu’on a trop rigolé quand Bernard Tapie était ministre de la Ville (dinguerie quand même !), c’était le gars sympathique qui faisait les objets rigolos pour Mr. James Bond. Interprété par Mr. John Cleese, parce que  pour moi ce sera toujours Mr. John Cleese pour cette raison.

Lorsque mon ami est devenu Vegan, le Q est devenu celui de Quinoa pour lequel il s’est pris d’un fol amour. Ne me faites pas écrire ce que je n’ai pas dis :  je n’ai rien contre les Vegans, j’ai moi-même une passion pour la courgette.

«  L’oisiveté.e est le.la Maire.esse de tou.tes les vis.ces » 

Michel Webb, Pensées Inclusives. 1998

L’Internet, Facebook et sa fille maudite Instagram, suivi de près par leur oncle gênant Twitter ont fait le reste. Saupoudrée d’un temps libre de qualité pour cause de panne de télévision, et mon ami que j’appellerai Rémi a fait des recherches comme il dit.
Et s’est mis à tenir des discours très marrant tout à coup ; enfin je vous laisse juger de vous même. Pour Rémi, Donald Trump Jr. va sauver notre monde
Voilà. Je vous avais bien dis que c’était à se tordre.

 

Trump Mind. Frederic Siebert, 2020

Arrêtez de rire, essuyez vous les yeux, respirez un bon coup et lisez moi ça. 

Il sait que Trump est le sauveur du monde, enfin des Américains patriotes blancs d’abord, qu’il est l’élu et qu’il va déclencher la Tempête pour mettre à genoux la Cabale avant de lui donner le coup de grâce. Et après le monde sera sauvé. Enfin le monde des Américains patriotes blancs surtout. 
La Cabale, c’est une organisation secrète qui a abattu Kennedy, et son petit plaisir c’est de boire le sang des enfants mais parfois on peut aussi rire un peu en leur mangeant la tête, parce que chez les enfants la tête c’est la meilleure partie.

Ainsi font, font… les petites marionnettes

Le Deep State, l’état profond donc pour ceux qui ne lisent pas le prophète Onfray dans le texte, contrôle les Etats-Unis (le monde libre donc) et Trump est le Messie. C’est Paul Muad’dib alors qu’on pensait que c’était le Baron Harkonnen.

C’est quand il m’a dit que les chefs de la Cabale étaient des Lézards déguisés en humain que j’ai commencé à m’inquiéter. Oui je sais, j’ai une capacité d’écoute et d’empathie étonnante. 
Alors j’ai pris le taureau par les cornes du Belzébuth de la désinformation, et avec quelques amis nous avons agi, comme seuls de vrais amis peuvent agir.
Oui, je l’avoue.
Nous avons fait réparer sa télévision. 
Oui, aujourd’hui je suis soulagé. 
Quand je passe le voir et que je le trouve devant Hanouna, j’ai envie de pleurer de joie. 
La Peste ou le Choléra…
 
Nota : Tout… mais tout sur QAnon est véridique. Même pas drôle.

PS : Un immense merci à Frédéric Siebert pour m’avoir autorisé à utiliser ton dessin et bravo pour ton prix au concours de dessins de presse « Cartoonists Vs. Conspiracy » !

2 réflexions sur “Tu seras un lézard, mon fils.”

  1. Dans nos contacts Facebook ou dans la vraie vie, nous avons tous des connaissances qui versent dans ces thèses débiles. Mais sur Internet le nombre fait foi, c’est pourquoi il est essentiel de répondre, de continuer à «debunker », de ne pas lâcher l’affaire. L’enjeu est énorme et je vous remercie pour ce billet qui participe à cette action salutaire.

Les commentaires sont fermés.

Vous cherchez des conseils inutiles pour aller dans la mauvaise direction ?

Recevez en cadeau l’ouvrage Dix citations inspirantes pour aller droit dans le mur.

Abonnez-vous aux Lettres d'un jeune boomer.