Les enfants des autres sont-ils tous des cons ?

L’innocence des sales cons
Gaël le Jeune, circa 1970

C’est la question que je me posais il y a peu avec un clochard de mes amis.

Je vous vois lever un sourcil circonspect devant cette introduction quelque peu provocante, la question elle-même méritant d’être posée. Je l’avoue, je mens et je n’ai bien évidemment pas d’amis clochards.
N’hésitez pas à me jeter la première pierre.

Je recommence.
C’est donc la question que je me posais avec l’un de mes amis ouvriers.

Bon.
Je l’avoue bis repetitae sous la pression de votre regard inquisiteur, je mens une deuxième fois dans cette chronique qui m’a l’air bien mal partie. Je n’ai bien évidemment pas d’ami ouvrier.
Si vous savez où je peux en trouver dans mon quartier, merci de me l’indiquer par retour de courrier.

Bref.
« Sois sincère et utilise la langue de la vérité, Dr Châtellier : c’est ce que mérite ton maigre lectorat. »

Cliquez ci-dessous pour écouter la chronique en podcast

Les questions qu’il ne faut jamais se poser

Donc. Je me posais cette question avec l’un de mes amis bobo du 9e alors que nous partagions une bière de luxe IPA brassée dans l’Est parisien, assis sur un des bancs de l’avenue Trudaine.

Street depressophie
Rapaport le Vigoureux, Mars 2021

Les petits bien sûr sont tous des cons, cette question-là ne fait pas débat. Nombre d’études ont été produites sur le sujet, études que je n’ai pas eu le temps de lire avant d’écrire cette chronique, mais je suis persuadé de leur sérieux, j’ai vu une vidéo sur Facebook qui en parlait. Et je n’avais pas besoin de me coltiner toutes ces pages, j’en ai moi-même fait l’expérience puisque beaucoup de mes amis ont des enfants et que pour la plupart ils étaient très cons quand ils étaient petits, même s’ils n’étaient pas si laids que ça. N’importe quel standupeur, humoriste ou chansonnier – l’étiquette est au choix selon votre âge – en a déjà tartiné ses spectacles de son expérience malheureuse a) en vacances avec des amis parents alors que lui est célibataire, b) à un dîner qui a mal tourné ou c) lors d’une maladie qui l’a obligé, lui l’ami sacrificiel mais marrant, à rendre service et à pourrir sa soirée dans une improbable garde d’enfants tellement drôle.
Ah ah, on rit et on va en faire un film avec des rigolos qu’on voit chez Ruquier.

Je viens de résumer le cinéma d’humour français du début du XXIe siècle en une phrase. Qui dit mieux ?

Quand ils sont adolescents, n’en parlons pas. Les adolescents sont hors compétition. J’ai moi-même eu des adolescents parmi les miens, je ne le recommande à personne.

Mais quand ils deviennent adultes ? Est-ce que les petits cons qu’ils étaient se muent fatalement en jeunes cons ?

Le Paradis, Le Walhalla, Le Nirvana… un comptoir
Rapaport en manque, Mars 2021

Sommes-nous tous condamnés, « tous » désignant les survivants de ma génération à marquer d’une croix au fer rouge (un X donc !), à passer le reste de la vie qu’ils vont nous accorder submergés par des vagues de jeunes cons qui vont s’abattre les uns après les autres armés d’un effaceur géant sur la grève d’un XXe siècle qui, je vous l’avoue, n’était quand même pas si terrible que ça même si les boîtes de nuit étaient bath et que Donald Tapie ou Bernard Trump (je les confonds toujours) étaient nos role models à nous alors qu’eux ont Alain Finkielkraut et Amel Bent.

Poser des questions oui, mais à qui ?

À cet instant précis, où le temps que je me suis imparti touche malheureusement à sa glorieuse fin…, je me permets une question : À quel moment vous êtes vous dit en commençant la lecture ou l’écoute de cette chronique que le Dr Châtellier, Grand Prêtre Dudeiste, allait pouvoir seulement vous éclairer sur cette interrogation dont la réponse serait une avancée capitale dans la compréhension de la vie sur Terre ? Quelle lumière divinement naïve a brillé au-dessus de votre chef et vous a murmuré – si tant est qu’une lumière murmure, ce qui est encore à prouver – : « Ah oui, bien sûr, Gaël L’Ancien, doit savoir ça lui » ? 

Cela veut-il dire que… Si l’Enfer c’est les Autres, mais que si l’Autre c’est aussi nous, cela veut-il dire que… non !

La boucle karmique serait en fait une ellipse qui nous renverrait à notre humanité pour afficher au frontispice de notre vie toute la vacuité de notre existence !

Il y a des jours, je vous le confie avec tristesse, je ferais mieux de rester devant CNews plutôt que de prendre la plume pour taper sur mon clavier.

Vous avez aimé cette chronique OK Boomer ?

Vous cherchez des conseils inutiles pour aller dans la mauvaise direction ?

Recevez en cadeau l’ouvrage Dix citations inspirantes pour aller droit dans le mur.

Abonnez-vous aux Lettres d'un jeune boomer.