Vous avez bien reçu ma carte de voeux ?

Monsieur Chatellier sur une piscine de bord de mer

Une carte de voeux passive-agressive d’un pychopatonarcissique envoyé aux abonnés des Lettres d’un jeune boomer.

Vous vous souvenez de ce truc qu’on faisait dans le temps ? Se souhaiter les vœux à l’heure précise de la nouvelle année ? D’abord on sautait sur les quelques personnes qui nous accompagnaient dans ce moment clé de notre vie (« tu te rends compte ? un an de plus, dis-donc… ») puis on envoyait des textos voire on appelait les plus proches.
Et ben c’est bien fini tout ça. Plus rien.

C’est pas pour faire mon malin, mais cette année 2023 commence par pas grand chose en terme de « bananier et la santé surtout hein ! ». Est-ce à dire qu’au bout d’une demi-vie d’homme (oui, oui vous avez bien lu, je sais que c’est incroyable), j’ai réussi à faire le vide autour de moi à force de… Mais de quoi donc ? De gentillesse, de bienveillance, de non-prise de position, d’extrême-centrisme exacerbé ? On marche à l’envers là (non pas sur la tête parce que j’ai encore des cheveux et je ne veux pas les abîmer).

C’est décidé. En 2023, je vous enverrai toujours des Lettres d’un jeune boomer. Mais avec un changement de ton radical ! Je porterai haut et fort les justes combats de tous les boomers, les petits comme les grands, les chauves comme les pas chauves, les blancs comme les pas blancs (oui je suis local mais aussi global, Universalis est mon deuxième prénom !) et je serai le porte-voix de cette génération qui n’est pas encore perdue, j’en fais le pari.

Attendez-vous donc à une nouvelle communication plus agressive, plus guerrière, couteau entre les dents, style guerilla urbaine en mode bobo pas content.

Je n’abandonnerai pas mes camarades et je défendrai jusqu’au bout toutes les causes qui vous préoccupent, sans flancher parce que oui, nous le valons bien.

Je suis là pour vous ! De la déprogrammation des émissions culturelles sur la télévision publique (nos impôts, à quoi servent-ils je vous le demande) au douloureux problème de l’arrêt du timbre rouge en passant par l’incroyable affaire du « dégonfleur de SUV » (est-ce un homme ou un monstre créé par les reptiliens ?), je serai sur tous les fronts. Vous pouvez compter sur moi.

D’ici ma prochaine missive, je vous souhaite un très bon début d’année et j’attends impatiemment votre carte de vœux. Dans l’attente de vous lire, vous trouverez la mienne dans la suite de ma lettre. Je crois qu’elle est assez claire.

Adésias,
Monsieur Châtellier (l’auteur autrefois connu comme Gaël)

Tout ce que je souhaite

Animation Monsieur Chatellier sur un plongeoir.
Fulgurance aquatique, Janvier 2023

Vous cherchez des conseils inutiles pour aller dans la mauvaise direction ?

Recevez en cadeau l’ouvrage Dix citations inspirantes pour aller droit dans le mur.